Emeric Lhuisset, Contemporary art & geopolitics

Dès la création de Corridor, notre idée était d’inviter des critiques, des collectionneurs, des artistes à s’y exprimer. Nous ne pouvions trouver motivation plus forte que le travail d’Emeric Lhuisset pour commencer à confier ce blog à un artiste. 
Je suis le travail d’Emeric Lhuisset depuis plusieurs années, depuis 2012 je pense, depuis que j’ai découvert son œuvre Théâtre de guerre, réalisé avec des combattants de la guérilla kurde et qu’il définit comme « représentation du conflit et du combattant ». Je ne sais plus comment nous nous sommes rencontrés mais très vite nous avons parlé d’une exposition. Puis… la pandémie, les idées contrariés, les projets reportés. Mais nous avons enfin programmé une exposition qui sera présentée à la galerie à l’automne 2022.


Il y a huit ans, en 2014, Emeric s’était rendu à Kyiv pour rencontrer les révolutionnaires de la place Maydan. Son projet : « Alors que le gouvernement de Ianoukovitch vient de tomber, que le Président est en fuite et que la police a disparu des rues de Kiev, pendant un très court instant, le pouvoir est entièrement au peuple. C’est ce moment de latence où tout semble possible que j’ai essayé de capturer, dans le regard de chacun et en leur posant deux questions : Qu’aimeriez-vous qu’il se passe maintenant ? Et, que pensez-vous qu’il va se passer ? »
Il y a quelques jours, la guerre, l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, l’entraîne de nouveau à Kyiv. Pour un nouveau projet mené avec la résistance ukrainienne. C’est ce projet que présentera Emeric Lhuisset dans le blog, durant tout le temps nécessaire à sa réalisation.

Ukraine 22

Certains ont pris les armes, d’autres fabriquent des filets de camouflage ou des cocktails Molotov, d’autres encore sont à la logistique ou auprès des blessés… Ils sont la résistance civile Ukrainienne, ceux qui ont abandonné leur vie passée pour lutter.Ce sont ceux que vous voyez sur ces images, ce sont leurs espoirs, leurs craintes…leurs visages eux resteront invisibles… pour le moment. Pour les protéger alors que beaucoup seront certainement amenés à continuer la lutte dans la clandestinité.Mais un jour ces visages apparaîtront aux yeux de tous, ces visages que j’ai photographiés pour plus tard. Ces visages apparaîtront le jour où l’Ukraine retrouvera sa souveraineté.Ce sera le jour où la résistance vaincra.

Emeric Lhuisset

Publicité